La série Homeland fait grincer des dents à Beyrouth

Alors que Canal+ diffusait hier soir le final de la première saison, la série à succès est accusée de véhiculer «les pires clichés» sur la capitale libanaise. Claire Danes, héroïne de la série, se sent obligée de porter un voile, une perruque brune et des lentilles de couleur pour passer inaperçue à Beyrouth. Article du Figaro par Sibylle Rizk (Article disponible également sur le site du Figaro)

Claire Danes, héroïne de la série, se sent obligée de porter un voile, une perruque brune et des lentilles de couleur pour passer inaperçue à Beyrouth.
À Beyrouth

Beirut is Back

Des hommes armés jusqu’aux dents qui sortent d’une voiture dans une impasse et agressent une femme voilée ; des agents de la CIA qui tendent une embuscade à un membre du Hezbollah… Cette scène du deuxième volet de la saison 2 de la série américaine Homeland  est située rue Hamra, à Beyrouth. L’épisode Beirut is Back dépeint la capitale libanaise comme un havre du terrorisme international. Une image héritée des heures les plus noires de la guerre de 1975-1990, qui n’a pourtant plus grand-chose à voir avec la réalité. Hamra est devenue l’une des artères les plus cosmopolites de Beyrouth, avec ses cafés, ses bars et une vie nocturne qui fait régulièrement la une des rubriques «voyage» et «loisirs» des plus grands titres de la presse occiden­tale, avec précisément le même intitulé. «Beirut is Back», titrait Travel & Leisure en 2004, «Beirut is back, and it is beautiful», renchérissait le Guardian, en 2009, pour illustrer le retour de la capi­tale libanaise sur la liste des attractions touristiques mondiales.

« Un épisode comme celui-ci regardé par des millions de téléspectateurs anéantit tous nos efforts »

La vraisemblance n’est pas le fort de Hollywood, le public libanais le sait depuis longtemps. Mais cette fois, trop c’est trop, semble estimer le ministre libanais du Tourisme, Fadi Abboud, qui veut porter plainte contre les producteurs de cette série à succès. «Je dépense des millions pour des campagnes dans les médias occidentaux destinées à effacer l’association subconsciente entre l’évocation de Beyrouth et celle de la Kalachnikov et de la guerre. Un épisode comme celui-ci, regardé par des millions de téléspectateurs, anéantit tous ces efforts alors qu’il ne repose que sur des mensonges», dit-il au Figaro.

Voile, perruque, lunettes noires

Des falsifications que dénonce également l’universitaire libanais spécialiste des médias basé à New York Louay Khraish dans son blog Imagining Lebanon: il juge particulièrement «décevant» qu’une série couronnée par des Emmy Awards perpétue «l’épouvantable tradition» hollywoodienne qui consiste à user des pires clichés pour dépeindre certains groupes ethniques, en particulier les Arabes.Homeland n’a pas un «brin de vérité» quand il s’agit de dépeindre Beyrouth et les Libanais, dit-il. Claire Danes, l’actrice qui campe l’agent de la CIA, héroïne de la série, se sent par exemple obligée de porter un voile, une perruque brune et des lentilles de couleur, comme si les yeux bleus et les cheveux blonds tranchaient trop avec la réalité libanaise, alors que seulement un quart des Libanaises se voilent, s’indigne-t-il.

Jad Aoun, un autre blogueur libanais basé à Dubaï, qui s’est fait une spécialité de défendre l’image du Liban en traquant l’utilisation du cliché «on dirait Beyrouth» pour décrire des scènes de destruction ou de ruines, estime cependant que la voie judiciaire annoncée par le ministre libanais est une impasse. «Mes interventions se sont toujours limitées aux articles factuels dans les médias», écrit-il, car s’attaquer aux producteurs et aux scénaristes butera toujours sur le message affiché au début de tous les films avertissant les spectateurs du caractère fictif de leur œuvre.


Malheureux hasard, aujourd’hui Beyrouth e été frappée par un grave attentat à la voiture piégée. Plus d’infos sur le site du quotidien Libanais L’Orient Le Jour. J’adresse une prière pour les morts et les blessés. 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s