Tagué: Avis

On parle de Lorient dans le New York Times!

Follow the Leader, to Extremes

‘17 Girls,’ Directed by Delphine and Muriel Coulin


Jerome Prebois/Strand Releasing

From left, Esther Garrel, Roxane Duran, Louise Grinberg and Juliette Darche in the film “17 Girls,” based on real events.

By 

There is no underestimating the intensity of teenage peer pressure when a queen bee has a crazy idea. In Delphine and Muriel Coulin’s “17 Girls,” Camille (Louise Grinberg), the imperious alpha girl in her high school class, becomes pregnant. Encouraged by Camille, her female classmates follow suit.

This French film, based on real events that took place in Gloucester, Mass., in 2008, has been relocated to Lorient, a shabby port city on the Brittany coast and the hometown of the filmmakers, who are sisters. The movie takes you inside the dreamy collective mentality of bored, mildly rebellious girls who look with horror at the lives of their mostly working-class parents. A core group makes a pact to have babies simultaneously and bring up their children together. The inner circle widens, and in short order 17 girls are pregnant.

One is so desperate to belong that she volunteers to pay a boy 50 euros (about $65) to impregnate her. Another fakes pregnancy by stuffing her shirt with a pillow and is exiled when her ruse is discovered. As the girls’ bellies swell, the camera follows them to ultrasound scans and birthing classes. As for the boys, most hover in the background, appearing only long enough to serve their purpose.

Wavering between light comedy and drama with wonderfully natural performances, “17 Girls” doesn’t judge anyone’s behavior. In scenes of a faculty meeting and of a principal addressing irate parents, befuddlement reigns. There is talk of distributing birth-control pills and of setting up a condom dispensary. In one scene the students, shown a close-up film of an actual birth, avert their eyes and make retching noises.

“17 Girls” eventually shows a few of the hazards its dreamers have failed to anticipate, but even then its cautionary tone remains soft. Although the movie fades into a narrative murk, it excels at evoking the balance between child and grown-up in these partly unformed women, whose bravado compensates for all they lack in knowledge and experience. Their determination forms an unbreachable wall between them and adult authority.

As a voice-over late in the movie reminds us, “At 17, you’re bursting with wild energy, and nothing can stop you.”

17 Girls

Opens on Friday in Manhattan.

Written and directed by Delphine and Muriel Coulin; director of photography, Jean-Louis Vialard; edited by Guy Lecorne; set design by Benoît Pfauwadel; costumes by Dorothée Guiraud; produced by Denis Freyd; released by Strand Releasing. At the Lincoln Plaza, Broadway and 62nd Street. In French, with English subtitles. Running time: 1 hour 30 minutes. This film is not rated.

WITH: Louise Grinberg (Camille), Juliette Darche (Julia), Roxane Duran (Florence), Esther Garrel (Flavie), Yara Pilartz (Clémentine), Solène Rigot (Mathilde), Noémie Lvovsky (School Nurse), Florence Thomassin (Camille’s mother), Carlo Brandt (Head of the School), Frédéric Noaille (Florian) and Arthur Verret (Tom).

Article original publié le 20 sept dans le New York Times

Publicités

BB Crème Erborian : Mon Test

Jusqu’ici, j’étais une accro au fond de teint, de la marque Lancôme notamment. Le mois dernier, j’ai décidé de tester la BB Crème en commençant par deux échantillons récupérés en parfumerie : Celle d’Estée Lauder et celle de Clinique. La première m’a vraiment déçue car elle s’adaptait mal à mon teint et la texture était beaucoup trop épaisse. La seconde m’a moyennement plu, son seul défaut étant de taille : une texture impossible à travailler, comme si elle « séchait » instantanément. Cependant, j’ai été séduite par le concept de la « Blemish Balm » cream (Littéralement : Crème anti-défaut et non « bébé » contrairement à ce qu’on peut penser) et j’ai finalement acheté LA référence :  La BB Crème au Ginseng de chez Erborian

Conditionnement: Tube 45ml

Prix: 32 € chez mon esthéticienne / même prix chez sephora

Application: Le matin après la crème de jour et avant le maquillage.

Texture: Douce, facile à appliquer car proche de la texture d’une crème hydratante.

Utilisation: Je l’applique avec les doigts. Une petite dose pour le haut du visage, une petite dose pour le bas. Elle est facile à « travailler » et à étaler de manière uniforme.

Parfum: Léger mais agréable.

Le +: La formule « dorée ». Elle offre vraiment un teint unifié, bonne mine. J’ai même oublié d’appliquer ma poudre libre (geste automatique du matin pourtant!)

Le –: Le prix. Assez cher je trouve. Presque autant qu’un fond de teint en parfumerie.

Ma note: 8/10  Je suis plutôt convaincue après cette première semaine d’utilisation. Le vrai verdict tombera le jour où le tube sera vide : Si je reprends cette même BB Cream, le 8/10 se transformera en 10/10.

Huile de Douche EUCERIN, Mon Test

Toujours en quête des soins corps pour peaux très sèches, je teste régulièrement des produits para-pharmaceutiques. Pendant des années je me suis lavée au savon de Marseille, persuadée qu’il n’y avait rien de meilleur au monde. Sauf que ma peau extrêmement sèche + savon = Peau de crocodile. Il m’a fallu du temps pour que cette info grimpe vers mon cerveau. Je me suis d’abord tournée vers des pains dermatologiques comme celui sans savon de la marque Vendôme. Ensuite j’ai testé divers gels de douche avec une grande préférence pour le Lipikar de La Roche Posay. Récemment, j’ai voulu essayer l’huile de douche de la même marque à environ 10€ les 200 ml. Là, ma conseillère (eh oui j’ai MA conseillère dans MA para! C’est chic) me dit « Ah mais j’ai beaucoup mieux! Il faut absolument que vous essayiez l’Huile de douche d’Eucerin. » J’ai dit « banco ».

 

Conditionnement: flacon-pompe transparent de 400ml. Hyper pratique sous la douche.

Prix: Environ 15 € en para-pharmacie. Très rentable pour 400ml!

Application: Sous la douche, sur peau mouillée, comme un gel douche classique.

Texture: Gel très huileux à la sortie du flacon. Au contact de la peau mouillée, l’huile devient lactée puis légèrement mousseuse. Elle s’étale très facilement. Extrêmement douce et onctueuse.

Utilisation: Soit à la main, soit avec une éponge naturelle. Il faut en appliquer sur tout le corps puis se masser autant que possible pour profiter au maximum de la douceur du produit. Un vrai moment de plaisir.

Parfum: Très très agréable qui transforme une banale douche en un instant de détente totale.

Le +: Relipidante, elle laisse un film protecteur sur la peau après le rinçage. On peut même se permettre d’oublier de s’hydrater après la douche.

Le –: Aucun. Elle est divine.

Ma note: 10/10 L’essayer, c’est l’adopter. (C’est la première fois que mon homme me pique un gel douche!)

 

Les produits pour cheveux bouclés sont loin d’être les meilleurs

Une fois n’est pas coutume, voici un nouvel article que l’Express a publié et mis en une de sa rubrique Le Club des Bouclées… Pas peu fière !

Plutôt que le dernier shampooing « spécial boucles », la blogueuse LaJugeote préfère opter pour un produit adapté à la nature de ses cheveux châtains, mi-longs à tendance grasse.

[Express Yourself] Comme la plupart d’entre vous, j’ai mis du temps à accepter mes boucles. Pendant toute mon adolescence j’ai cru que de beaux cheveux étaient des cheveux lisses et fins. Mon épaisseur me faisait horreur et je passais mon temps à « tirer » sur mes cheveux soit pour les plaquer en queue de cheval, soit pour leur administrer un sévère brushing. Je suis même devenue une experte du sèche-cheveux. Quand j’ai découvert le pouvoir de mes boucles (oui oui elles ont un pouvoir!) j’ai commencé à les apprivoiser, les dompter pour en faire un atout de charme. Car j’ai sondé plusieurs amis et leur verdict est sans appel: les filles aux cheveux bouclés sont plus sexy, pétillantes et attirantes!

« Le produit culte de René Furterer Complexe 5 est un petit miracle pour des boucles en pleine forme »

Depuis des années, j’ai testé divers produits et astuces pour entretenir et embellir mes boucles tout en tenant compte entièrement de la nature de mes cheveux: ils sont mi-longs, châtains à tendance grasse. Ce que je peux dire de mes différents essais, c’est que les meilleurs produits ne sont pas forcément les spécifiques aux « boucles », bien au contraire. Voici mes astuces et conseils.

En avant-shampooing, j’utilise deux fois par semaine le produit culte de René Furterer: Complexe 5. Véritable engrais pour le cuir chevelu, je l’applique en racine, masse mon crâne et laisse poser sous une serviette chaude. Même après le shampooing, les cheveux sentent les plantes et les huiles essentielles. J’ai beaucoup de compliments depuis que je l’utilise car ma chevelure pousse beaucoup plus vite et plus fort. Un petit miracle pour des boucles en pleine forme

Comme je me lave les cheveux à raison de trois shampooings par semaine au moins, j’ai besoin d’un produit doux et respectueux à usage fréquent. J’ai opté pour le Shampoing Extra-Doux au lait d’avoine de Klorane. Hiver comme été, il me lave parfaitement les cheveux et en douceur (presque pas besoin d’après-shampooing!). Pour mon après-shampooing j’applique le baume démêlant révélateur de Brillance de René Furterer. Pas besoin de laisser poser, démêlage facile et brillance incroyable. Attention l’odeur peut surprendre car il contient du vinaigre. Mais rien de bien méchant.

Après le shampooing et l’après-shampooing, il faut enfermer les cheveux encore trempés dans une serviette

Une fois par semaine, je remplace ce baume par un soin après-shampooing aux pigments naturels fabriqué à la demande et sur mesure par mon coiffeur Yvon Biotteau à Lorient. Nous choisissons ensemble les nuances (châtaigne, caramel…), dix minutes de préparation et voilà, un soin rien que pour moi. Je l’applique généreusement, comme un masque en insistant sur les pointes qui ont tendance à se décolorer plus facilement, je laisse poser cinq minutes et je rince la tête en bas. Mes boucles sont ultra-brillantes et bien nourries.

Un jour Yvon Biotteau m’a dit que pour bien hydrater les cheveux, il faut… de l’eau! L’astuce qu’il m’a confiée est devenue un rituel. Après le shampooing et l’après-shampooing, il faut enfermer les cheveux encore trempés dans une serviette et garder ce turban aussi longtemps que possible de manière à faire pénétrer l’eau dans la fibre autant que possible. Voici comment je procède: je me lave les cheveux le soir en rentrant du boulot, je laisse ma chevelure dans une serviette jusqu’au coucher. Soit pendant trois à quatre heures! Quand je retire la serviette, ils sont pré-séchés et d’une douceur incroyable. Les boucles sont déjà formées, toutes souples. Vraiment, essayer cette astuce, c’est l’adopter.

Avant le séchage, j’applique une pression de l’huile soin Oléo-Relax de Kérastase. J’ai d’ailleurs déjà publié un test de ce merveilleux produit. Et pour finir, je sèche mes cheveux à l’air libre ou au diffuseur pour plus de volume. Mon diffuseur est une antiquité car aujourd’hui il est quasi-impossible d’en trouver un vrai digne de ce nom. On ne trouve plus que des sèches-cheveux trop puissants équipés d’un vulgaire embout. Le vrai diffuseur n’a rien à voir avec cela. C’est un appareil extra-large qui diffuse (normal) un air chaud à faible vitesse. Utilisé la tête en bas, le boucles sont très très bien définies et la crinière est… « grrrr! » L’une d’entre vous connaît peut-être cet appareil magique?

Voilà mes précieux secrets. Jusqu’ici, aucun produit spécifique pour les boucles ne m’a jamais vraiment séduite. Ils m’alourdissent les cheveux et les rendent poisseux. Pour ma part, des cheveux bien propres, des boucles bien définies et brillantes sont possibles grâce à des produits conçus pour la nature de ses cheveux (texture, longueur, couleur, épaisseur…) et surtout intelligemment utilisés.

Article visible sur le site de l’Express par ici : http://www.lexpress.fr/styles/coiffure/les-produits-pour-cheveux-boucles-sont-loin-d-etre-les-meilleurs_1135492.html 

Soin Oléo-Relax de Kérastase pour cheveux secs et rebelles, mon test

Soin Oléo-Relax de Kérastase pour cheveux secs et rebelles, mon test

Voici mon article qui a été publié dans le cadre du Club des Bouclés sur le site http://www.lexpress.fr . Pas peu fière pour mes premiers pas d’apprentie blogueuse.

Notre contributrice LaJugeote a testé cette huile capillaire qui l’a convaincue. Et vous, quelles huiles utilisez-vous sur vos cheveux bouclés?

[Test Produit] Commercialisée depuis des années par Kérastase, cette huile m’a été proposée par mon coiffeur pour faciliter mes brushings. Elle avait, selon lui, le pouvoir de dompter ma chevelure fofolle.

Conditionnement: flacon-pompe transparent de 125ml. Facile à utiliser, une légère pression permet de doser le produit à sa guise.

Prix: 18 € chez un coiffeur ou 17.26 chez hairstore.fr

Texture: proche d’une huile capillaire, légèrement satinée. Elle est très fondante et pénètre bien la fibre. Elle n’est pas très grasse ce qui m’a vraiment agréablement surprise car mes cheveux regraissent très vite et je suis toujours méfiante des soins sans rinçage.

Application: sur cheveux mouillés après essorage et juste avant le séchage ou sur cheveux secs pour texturiser.

Utilisation: pour le brushing, les cheveux se lissent plus facilement et je gagne en brillance. C’est au niveau des mes boucles que le produit m’a séduite. Un jour, je l’ai appliqué sur mes cheveux humides, la tête en bas pour bien les froisser, avant de les laisser sécher naturellement. Mes boucles étaient parfaites, sans frisottis, du volume, avec de la brillance et un toucher très très doux.

Parfum: extrêmement agréable. A tel point que j’ai acheté le shampoing associé pour en profiter sous la douche.

Le +: ma chevelure bouclée, brillante et délicatement parfumée

Le –: son prix, un peu cher pour seulement 125ml à mon goût.

Ma note: 8.5/10

Retrouvez cet article par ici : http://www.lexpress.fr/styles/coiffure/soin-oleo-relax-de-kerastase-pour-cheveux-secs-et-rebelles-avis-et-test_1133336.html

En attendant l’été, 10 modèles de sandales à moins de 50 €

A cet instant précis, il pleut des cordes et le vent souffle fort. Mais hors de question de se laisser abattre, l’été revient (et le plus vite sera le mieux!)

Quoi de mieux pour se plonger l’esprit dans le summertime que de choisir sa prochaine paire de sandales ?

Voici une sélection fraîche et colorée à moins de 50 € en écoutant Sébastien Tellier – Roche

Sandale bicolore (existe en 2 autres teintes) – 39,95€ http://www.zara.com

Escarpin corail texture serpent – 49,99€ http://www.shop.mango.com

Sandale vernie jaune – 22,99€ http://www.newlook.com

Sandale orange (existe en 2 autres teintes) – 39,95€ http://www.zara.com

Nu-pied laçage cheville – 39€ http://www.andre.fr

Sandale menthe (existe en 6 coloris) – 34,99€ http://www.laredoute.fr

Sandale compensée rouge (existe en vert) – 45€ http://www.bata.fr

Sandale chair  (existe en 4 coloris) – 49,90€ http://www.sanmarina.fr

Espadrille compensée blanche – 24€ Anna Field chez http://www.zalando.fr

Sandale Grise (existe en noire) – 39,95€ http://www.zara.com